ordiecole.com : Z et grigoris lambrakis

| Mikis Theodorakis | Manolis Glezos
nouveautés | sujets mentionnés | rechercher dans ce site
page d'accueil

il vit ! image inversée avril 1963 : Grigoris Lambrakis poursuivant seul la marche le triporteur avec lequel on tua volontairement Lambrakis il vit !

assassinat politique de Grigoris Lambrakis en mai 1963

21 avril 1963 : Dans une Grèce subissant le régime autoritaire de Constantin Karamanlis (1907-1998),
le mouvement de la paix organise la première marche Marathon. Elle est interdite.
Plusieurs milliers de personnes sont arrêtées, dont le musicien et compositeur Mikis Theodorakis (né en 1925).
Seul le député Grigoris Lambrakis (E.D.A., Eniaia Dimokratiki Aristera) continue la marche jusquau bout,
"protégé" par son immunité parlementaire.

22 mai 1963 : Après un meeting de la paix à Thessalonique, Grigoris Lambrakis (1912-1963) 1, 2 qui est un sportif connu
(il a été plusieurs fois champion aux Jeux balkaniques), médecin et professeur agrégé à lUniversité dAthènes,
est assassiné en pleine rue devant les policiers et les gendarmes, écrasé volontairement par un triporteur.
Georges Tsarouchas, également député de lE.D.A., souffre dune fracture du crâne à la suite des coups reçus.

27 mai 1963 : Lambrakis meurt à laube. La consternation et le désespoir se transforment en haine contre les autorités.

28 mai 1963 : A Athènes, un demi million de personnes accompagnent Lambrakis à sa tombe en criant Lambrakis vit, Démocratie .
"il vit" se dit "zei" (en grec) soit "Z".
Les murs d'Athènes se couvrent d'innombrables "Z" qui deviennent le symbole, le cri de révolte du peuple grec.

31 mai 1963 : On lit dans le quotidien Athinaiki : Cest une loi que le sang des victimes noie leurs assassins.
La mafia, ce syndicat du crime qui boit le sang de notre peuple, a commis une funeste erreur.
En désignant Lambrakis comme victime elle a elle-même choisi son juge et son vengeur.
Un seul Lambrakis est plus que suffisant pour les envoyer tous dans la tombe.
En perdant Lambrakis, des milliers de Lambrakidès ont été gagnés,
des milliers de soleils qui le réchaufferont et éclaireront sa mémoire.
(Mikis Theodorakis)

A lire : le livre "Z" (paru en 1967) de Vassilis Vassilikos (né en 1934)

A voir : le film "Z" (sorti en 1969) de Costa-Gavras (né en 1933) / DVD : 1

J'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Mikis Theodorakis et de ses amis de Dimokratiki Neolaia Lambraki
(jeunesse démocratique Lambrakis) en avril 1965 à Athènes; je me souviens avec émotion de la chaleur avec laquelle
les habitants l'accueillaient un soir où il passait à pied dans les rues pauvres du Pirée dont il était le député.
voir ces videos sur youtube : 1, 2

Deux ans plus tard, en 1967, avait lieu le coup d'état des colonels, soutenu par la C.I.A. des U.S.A.
C'était le début de sept années de dictature en Grèce.

En 1971, Mikis Theodorakis se rend au Chili, invité par Salvador Allende et commence l'écriture du "Canto General".

En 1973, la C.I.A. commandite l'élimination de Salvador Allende au Chili,
en organisant à coup de millions de dollars une grève des camionneurs paralysant tout le pays,
faisant ensuite bombarder le palais présidentiel par l'aviation chilienne,
mettant en place la dictature sanglante de Pinochet qui durera 17 ans.

liens : 1, 2, 3

vous consultez la page http://www.ordiecole.com/z.html